04/04/07

Amélie Nothomb

Je m'étais plongé dans Amélie Nothomb comme on aborde un cousin qu'on déteste mais qui a une playstation 3: on s'en veut un peu de céder, mais en même temps c'est trop bon.Je n'arrive pas à changer d'avis sur l'écrivain: la  personne d'Amélie Nothomb m'horripile, le pire étant que je ne sais même pas vraiment pourquoi. J'ai lu une interview dans laquelle elle me semblait intelligente et lucide, et parlait de son oeuvre en toute honnêteté, avec des mots simples. Peut-être est-ce dû à la toute première impression que j'ai eu... [Lire la suite]
Posté par David_David à 13:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

20/02/07

Les héros de Douglas Coupland

Hum... Je termine en ce moment une relecture de Toute les familles sont psychotiques, de Douglas Coupland. J'adore, mais difficile de juger, en fait. J'ai également relu Génération X, et celui-ci était mieux.J'aime bien Coupland. Son écriture est imaginative et intelligente tout à la fois. Imaginative, parce que, depuis Génération X, il truffe ses scénarios de références et de mises en abîme des personnages à travers de courtes allusions à des situations loufoques ou grotesques dans lesquelles ces personnages, eux-mêmes régulièrement... [Lire la suite]
Posté par David_David à 11:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12/01/07

On Bullshit, Harry G. Frankfurt

Pour le centième post, une critique de philo!On Bullshit est un tout petit bouquin (80 pages, grosses marges, police pas vraiment minuscule) tiré de ce qui a été à la base un article de philosophie. Son auteur, Harry G. Frankfurt, est professeur émérite de philo à Princeton, et a publié d'autres ouvrages de sociophilosophie ou de philo du langage: The Reasons of Love, The Importance of What We Care About, ou bien Necessity, Volition and Love. Je n'ai rien lu d'autre que On Bullshit de lui, mais les titres laissent présumer des essais... [Lire la suite]
Posté par David_David à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30/11/06

Les Bienveillantes, Jonathan Littel

S'atteler à un compte-rendu de lecture (j'aimerais dire critique, mais je ne m'en sens pas la force) des Bienveillantes, c'est un peu comme réformer la Sécu (si on est Français): on ne sait pas par où commencer, ni si ce par quoi on va commencer n'est pas précisément le pire bout par lequel commencer. Le mieux est de commencer sans tarder...Alors pour commencer, oui, il y a une ou deux fautes d'orthographes dans ce roman. Elles se trouvent au début du bouquin, et ne sont finalement pas si graves que ça. La traduction française... [Lire la suite]
Posté par David_David à 21:27 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
30/10/06

STUPIDITY!!! par Avital Ronell

Ce n'est pas le titre d'un énième manifeste qui traîne sur internet, mais bien celui de l'essai qu'une philosophe américaine a écrit en 2001. J'ai ajouté des points d'exclamation pour attirer un peu plus votre attention.Avital Ronell est née à Prague de parents diplomates Israéliens. Elle a étudié l'herméneutique à Berlin, avant d'obtenir un doctorat à Princeton, et a travaillé entre autres avec Derrida sur le déconstructivisme. Elle enseigne l'anglais, l'allemand et la littérature comparée à la New York University. Enfin, elle est... [Lire la suite]
Posté par David_David à 19:36 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
02/09/06

La défense Lincoln

Terminé La défense Lincoln. C'est un bon polar, mais uniquement dans la mesure où le thème, le roman policier, est bien maîtrisé par son auteur. Le monde de la défense pénale est assez bien dépeint, et le scénario tient la route. L'enquête est emmêlée, et les stratégies de l'avocat-héros donnent un bonne idée des manoeuvres de prétoire entre les équipes d'avocats et de procureurs.Par contre, le profil psychologique des personnages est assez pauvre, les dialogues un peu caricaturaux, et le soliloque éthique du héros un peu... [Lire la suite]
Posté par David_David à 19:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01/09/06

La suite

Et pour la suite: Michael Connelly, La Défense Lincoln, polar juridique Isaac Asimov, trilogie Fondation, sci-fi Poe, Histoires Extraordinaires, histoires extraordinaires Casatañeda, Stopper-le-Monde, introduction à la vision en coin Comme j'entame la rédaction de mon mémoire de licence, je me suis payé ce petit tas de bouquins (plus quelques autres) pour équilibrer l'absorption massive de philosophie métaéthique néo-kantienne. Critiques bienvenues.
Posté par David_David à 11:09 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
30/08/06

Les lectures

Lecture courante: Don DeLillo, Cosmopolis On me l'a présenté comme un comparse de Brett Easton Ellis au sein de la nouvelle littérature américaine, mais il me semble que ça ne "colle pas" (dixit shoops). Autant Ellis a une écriture minimale et un peu froide, autant DeLillo écrit synthétiquement et produit des digressions à la pelle. A la limite, ils touchent les mêmes sujets urbains et lissés, mais il me semble qu'à ce rythme-là, on pourrait aussi bien inclure Pascal Morin dans le Brat Pack.
Posté par David_David à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20/07/06

Lecture de vacances

Je viens de le terminer. Huit journalistes/éditorialistes/chroniqueurs américains, dont Paul Krugman, discutent de l'attitude de l'administration Bush face à la presse, et face à la critique en général, des circonstances et des raisons de l'entrée en guerre en Irak, ou aussi des pressions que les opposants médiatiques subissent de la part des autorités. Parrallèlement, on découvre au fil de la lecture des portraits psychologiques de George Bush et de ses (ex-)collaborateurs principaux, Dick Cheney, Karl Rove (dont le surnom, faut-il... [Lire la suite]
Posté par David_David à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]