Un avantage non négligeable de la blogosphère est qu'il existe un ou deux domaines dans lesquels elle permet aux talents naturels d'éclore sans contraire arbitraire, et de ne se faire connaitre que grâce à leurs compétences propres. Le premier domaine a fait l'objet d'un billet ici-même: la bédé.

karl_rove_smLe second domaine n'est pas une surprise, mais il est a définir précisément: la stratégie politique. Les blogs politiques sont hyper-nombreux sur Internet, et les analyses sont au moins aussi nombreuses. Mais dans le petit monde de l'analye politique, il existe un périmètre qui laisse encore moins de place à l'esbroufe que ne'n laisse déjà l'analyse proprement dite: le conseil stratégique.

Le premier blog du genre que j'ai découvert s'appelle Our Karl Rove, et est écrit par un sympathisant démocrate qui prodigue des conseils et des feuilles de routes aux Démocrates américains sur les sujets globaux du débat politique. Karl Rove étant lui-même le conseiller politique de George Bush (et à ce titre, mentalement honni par la moitié des Etats-Unis - de même que surnommé `Fleur-de-Fumier`en hommage à ses compétences coproballes), l'auteur de Our Karl Rove s'en est approprié le concept et fait montre d'un certain flair politique, tout en restant, sembe-t-il, fidèle à certains postulats de base du comportement démocrate en politique américaine.


Le second est, de manière assez farce, le blog de François Mitterrand. Celui-ci, sous forme d'esprit désincarné, je suppose, a entretenu un blog tout au long des présidentielles, un peu dans la même veine qu'Our Karl Rove: un observateur détaché, mais partial, qui sert un peu de coach à ceux qui se débattent dans la boue. Après le résultat que l'on sait, il semblerait que l'esprit ait décidé de continuer son blog (ce qui n'aurait pas été son intention première) et a notamment exposé deux ou trois idées dont les socialistes pourraient se servir afin de scier le plus rapidement possible les supposées branches pourries du gouvernement Fillon.

On va bien rire. On rit déjà. Le plus drôle étant que les commentaires sur chaque blog disent régulièrement: "Mais comment se fait-il que les Démocrates/socialistes ne semblent pas lire ce blog?"