Aujourd'hui se tient la Journée de l'Europe Orientale de l'Uni de Fribourg. Je m'étais promis d'y aller, ce sera tant pis. Une conférence de philo ce matin, dans le cadre d'un séminaire, et cet examen de logique toujours, qui m'empêche de vraiment penser à quoi que ce soit d'autre... autant ne pas se disperser... trop.

J'ai rajouté encore deux liens sous "Economie". Ils amènent aux pages perso de Joseph Stiglitz et Paul Krugman. Le premier est prix Nobel et professeur d'économie ä Columbia, et l'auteur de "La Grande Désillusion", ouvrage de macroéconomie militante dont je parlerai certainement dans la rubrique Bouquins que je ne peux plus me retenir d'ouvrir sur ce blog. Le second est professeur d'économie internationale à Princeton, et weekly columnist au New York Times, dont les éditoriaux contra-bush-administration ont été publiés dans "The Great Unraveling".

Tous deux sont des économistes militants, donc, et défendant une vision réaliste des bienfaits potentiels d'une économie de marché correctement appliquée. Inutile, bien sûr, de préciser qu'ils prennent régulièrement position (Krugman surtout) dans le débat médiatique-politique.

"Erotiser l'intelligence": ça prend une autre dimension, non?? :-)